Notre procédé catalytique innovant peut s’intégrer à différents types d’installations.

Le biogaz en sortie d’unités de méthanisation contient en moyenne 60% de biométhane et 40% de CO2. Au lieu de rejeter ce CO2 dans l’atmosphère, le procédé ENERGO le transforme en méthane synthétique, améliorant ainsi le rendement global de l’installation.

À partir d’une source de CO2, notre procédé peut consommer de l’électricité en surplus ou à bas coût (intermittence des énergies renouvelables ou gestion du réseau électrique) pour le stocker sous forme de méthane. L’injection de ce méthane dans le réseau de gaz existant et ses réservoirs géologiques associés réalise alors un stockage inter-saisonnier d’énergie.

Actuellement, la pyrogaséification traite des composés organiques ligneux (principalement du bois) pour produire du synagas (H2+CO) qui est ensuite valorisé in situ pour produire électricité et chaleur. Notre procédé propose de transformer ce gaz en méthane afin de le réinjecter dans le réseau et de le stocker, et ceci pour des CAPEX et OPEX beaucoup plus faibles que les solutions alternatives. De plus, le procédé peut également accepter comme intrants des déchets de plastiques non recyclables, dont l’enfouissement est ainsi évité.